photo Solène Person

Leïla Olivesi nonet
Leïla Olivesi (piano), Quentin Ghomari (trompette), Baptiste Herbin (saxophone alto, flûte), Adrien Sanchez (saxophone ténor), Jean-Charles Richard (saxophone baryton), Glenn Ferris (trombone), Manu Codjia (guitare), Yoni Zelnik (contrebasse), Donald Kontomanou (batterie) + Chloé Cailleton (chant)

Leïla Olivesi, pianiste et compositrice, aime à se présenter en architecte de son monde imaginaire : l’architecte qui écrit (ou réécrit Ellington, et quelques autres), qui construit, travaille ses arrangements pour ses solistes (la fine fleur de la scène française d’aujourd’hui) ; le monde imaginaire, ce sont ses origines mauritaniennes, la poésie qui l’habite, la part d’improvisation où elle délaisse la grand route pour goûter la joie des sentiers de traverse. Et puis les surprises d’un nonet, ce n’est pas tous les jours.