Parfum de Jazz, ce sont bien sûr des concerts avant tout, ceux du soir et ceux dans les petites communes à la rencontre des habitants avec le programme Jazz au Village. Soucieux d’enrichir son offre artistique auprès des festivaliers pendant leur séjour en Baronnies et Tricastin, le festival organise des événements toujours plus nombreux destinés à éclairer la connaissance de la musique de jazz et de la place particulière qu’y tiennent les musiciennes, notre fil directeur depuis 2018.

Le programme de conférences & discussions se poursuit dans la perspective centrale de la place des femmes, trop rarement abordée. A travers conférences & discussions, projections de film conduits par les meilleur(e)s expert(e)s, il s’agira de débusquer cette disqualification des talents féminins afin de lutter contre les stéréotypes encore trop présents.

La mise en place cette année de deux ateliers d’écriture. Pourquoi ? Car quand ils entendaient un solo particulièrement réussi, les jazzmen disaient naguère « qu’il raconte une histoire » (it tells a story). C’est ce passage souvent obscur, poétique ou critique, inconscient ou rationnel, des notes aux mots que Parfum de Jazz invite, pour la première fois, à explorer à travers des ateliers d’écriture qu’animeront Annie-France Chiffre et Laurent Brun.

Autre nouveauté, un stage de chant à Buis-les-Baronnies animé par la vocaliste Lise Bouvier. D’une durée de quinze heures réparties sur cinq jours, il sera destiné à une douzaine de participants sans condition de niveau. Y seront abordés les apprentissages fondamentaux de la musique de jazz ainsi que les techniques vocales spécifiques.

Enfin, comme les années précédentes, une exposition de photographies intitulée Ladies du Jazz sera présentée au cloître des Dominicains de Buis-les-Baronnies. Elle réunira cette année deux talents : celui de Martin Stahl qui vit son histoire d’amour avec la photographie depuis son plus jeune âge et celui, bien connu des festivaliers, de l’excellent André “Moustac” Henrot, photographe passionné à l’idée persistante et généreuse, totalement adéquate à l’esprit de Parfum de Jazz : aider à la promotion des femmes artistes de jazz par le biais de clichés saisis sur le vif en concert afin de «montrer des femmes lumineuses dans l’expression de leur art».