Samedi 18
août 2018
 Buis-les-Baronnies
21h00
Buis-les-Baronnies
Théâtre de plein air de La Palun
Rhoda Scott Lady Quartet
Tarif plein : 25 € – Réduit : 20 € – Jeune : 5 €

Lorsque la fille du pasteur, jeune prodige de l’orgue, arrive de son New Jersey natal à Paris pour étudier avec Nadia Boulanger, sait-elle déjà qu’elle ferait de la France sa patrie d’adoption ? Reconnue, notamment pour son jeu de pédalier, comme l’une des références mondiales de l’instrument (Rhoda Scott a enregistré avec
le big band de Thad Jones / Mel Lewis), cette jazzwoman au swing infaillible constitue en 2004 son Lady quartet, dans lequel elle réunit l’élite féminine du jazz français. Ainsi, c’est à peine s’il faut présenter ses compagnes, avec elle depuis les débuts : Sophie Alour, l’une des premières à s’imposer comme une grande instrumentiste au ténor, et qui depuis multiplie contextes et expériences ; Julie Saury, batteuse parmi les plus solides de sa génération ; Lisa Cat-Berro, nouvelle arrivée avec son beau son lyrique à l’alto… L’unité du Lady Quartet, c’est évidemment le talent.

Rhoda Scott: orgue, voix ; Sophie Alour: sax ; Lisa Cat Bero: sax ; Julie Saury: batterie

One of the world experts on the Hammond organ, Rhoda Scott, after various experiences throughout her long artistic career (including the Thad Jones / Mel Lewis big band), decided in 2004 to bring her Lady Quartet together. Since then, Sophie Alour still plays with her, just as Julie Saury does. A girls combo for sure : but mostly, a most talented one.

Billetterie Parfum de Jazz

Vente de billets en ligne

Dans la journée

11h00
Buis-les-Baronnies
Cloître des Dominicains
Table ronde
Femmes et jazz : un état des lieux
Coordonnée par Ludovic Florin, modérée par Pierre-Henri Ardonceau
En partenariat avec
Entrée libre

En savoir plus ...

Cette table ronde se propose d’interroger la place des praticiennes dans le champ jazzistique du XXIe siècle, en particulier en France. Les femmes sont-elles plus présentes qu’auparavant ? Pourquoi ? Quid de la parité ? A quel(s) niveau(x) d’action des productions est-elle mise en oeuvre ? Peut-on parler d’une « face féminine » du jazz ? Autant de questions qui seront abordés au cours de cette heure et demi d’échanges entre musiciennes et universitaires.
 

 

11h00
Buis-les-Baronnies
Place du Quinconce
Jazz au village
Suzy & Kho

En savoir plus ...

Après avoir multiplié les expériences vocales en soliste ou en polyphonie, Frédérique Brun se consacre aujourd’hui à son projet personnel : un répertoire résolument jazz sans exclure quelques incursions du côté de la musique pop et du blues, entourée de musiciens choisis, véritables complices de son swing et de son charme !

A fine and experienced singer for many years, Frédérique Brun comes today with her latest project : a jazz repertoire that does not exclude blues or pop songs, surrounded with fine sidemen, the swinging partners of her charm !

Frédérique Brun : voix ; Philippe Khoury : piano ; Robinson Khoury : trombone ; Christophe Lincontang : contrebasse ; Bruno Simon : guitare


Entrée libre

15h15
Buis-les-Baronnies
Cloître des Dominicains
Conférence
Aretha Franklin : « du gospel à la soul en passant par le jazz »
par Pierre-Henri Ardonceau
Entrée libre

En savoir plus ...

Pierre-Henri ArdonceauAretha FRanklin, the Queen of soul nous a quitté le 16 août à l’âge de 76 ans.Une des TRÈS grande dame. Parfum de Jazz pour cette édition dédiée au femmes de jazz se devait de lui rendre hommage. Pierre-Henri Ardonceau, membre de l’Académie du Jazz, universitaire, journaliste, nous retracera sa fabuleuse carrière à l’aide de nombreuses vidéos.

 

17h30
Buis-les-Baronnies
Cloître des Dominicains
Conférence
Instrumentistes du jazz au féminin
par Ludovic Florin
En partenariat avec
Entrée libre

En savoir plus ...

La part féminine, peu en accord avec l’affirmation mâle de l’empire américain, occupe une place non négligeable dans le champ jazzistique. La faute aux historiographes du jazz, cet aspect demeure pourtant le plus souvent invisible. Cette conférence se propose de faire le point sur la question en traversant l’histoire du jazz des années 1920 jusqu’à nos jours, en mettant en avant des figures essentielles (Mary Lou Williams), des courants ignorés (les trompettistes par exemple), ou certaines figures d’importance actuelles.
 

 

18h00
Buis-les-Baronnies
Place du Quinconce
Jazz au village
Sylvia Howard & ses boys

En savoir plus ...

Devenue parisienne voici quelques années après un détour en Asie et dans le Pacifique, Sylvia Howard n’a pas perdu pour autant la mémoire du blues et du gospel qui a imprégné son enfance dans l’Indiana. Avec la swingante complicité des compagnons de son sextet (où officie également le fils éponyme de l’illustre Prince Lawsha — continuateur de John Coltrane qui apparut aux côtés d’Eric Dolphy et de quelques autres), la voix profonde et habitée de la chanteuse saura rendre aux standards du Duke l’hommage qu’ils méritent.

Now, she lives in Paris. Nevertheless, Sylvia Howard hasn’t forgotten anything of her blues and gospel roots when she grew up in Indiana. In her brilliant sextet today also plays the son of the illustrious Prince Lawsha (who performed with Dolphy, etc…) No surprise : Duke’s music deserves the best ones.

Sylvia Howard, Prince Lawsha : voix ; Jean-Jacques Taïb : sax ; Jean-Pierre Almy : contrebasse ; Claude Carrière : piano ; Yves Nahon : batterie


Entrée libre