Mardi 21
août 2018
 La-Garde-Adhémar
21h00
La-Garde-Adhémar
Cour de la mairie
· Tatanka
· Sophia Domancich & Simon Goubert Duo
  « You don’t know what love is »

Tarif plein : 20 € – Réduit : 16 € – Jeune : 5 €

Initialement programmée à cette date la trompettiste Airelle Besson a dû déclarer forfait pour des raisons de santé.

Première partie :

Tatanka signifie bison en Sioux. Il danse au gré du vent, traverse des forêts la nuit, tournoie sur un lac gelé. Ainsi de la musique du trio, expressive, déterminée, et qui raconte avec une authentique sensibilité des émotions nées de la nature sauvage : c’est donc, au sens strict, un projet très écologique qui réunit cette petite formation de grand talent, menée par la jeune trompettiste Emmanuelle Legros. Le nouvel album de Tatanka, sorti début février, témoigne de leur sens de l’exploration de territoires neufs, pour une aventure collective libre, aimantée par l’attention à l’autre et le souci de se placer ensemble au diapason du monde.

Emmanuelle Legros: trompette, bugle, compositions ; Guillaume Lavergne: piano, Fender Rhodes, MS20 ;  Corentin Quemener: batterie.

Deuxième partie :

Il est des talents sûrs qui tracent leur chemin avec plus d’obstination que d’ostentation. La discrète Sophia Domancich est de ceux-là. Et pourtant, premier prix de piano et de musique de chambre du conservatoire de Paris, première femme à obtenir en 1999 le Prix Django-Reinhardt de l’Académie du jazz en tant que Musicien français de l’année, elle a été de bien des aventures de la musique improvisée en France (dès la fin des années 70 avec Steve Lacy, Bernard Lubat, Jean-Louis Chautemps) ou de l’épopée de l’ONJ, multipliant les expériences à travers ses propres formations, toujours ouverte aux rencontres, dans le jazz et en lisière. Avec l’excellent Simon Goubert, complice de (presque) toujours, les voici en duo dessinant une musique à la fois savante et sensible, familière et qui cependant transporte dans un ailleurs d’une étrangeté curieusement reconnaissable : ce qui n’appartient qu’aux vrais créateurs.

Sophia Domancich: piano ; Simon Goubert: batterie

Jardin de la mairie – La-Garde-Adhémar (voir le plan)

The concert of the trumpet player Airelle Besson’s quartet, initially planned, has been cancelled due to health reasons. Parfum de Jazz wishes her to get well soon ! Here is the new programme of the evening.

First part :
In the Sioux language, Tatanka stands for buffalo. The buffalo dances in the wind, walks through the woods at night, swirls on the frozen lake. So does the expressive music of the trio, with determination and full awareness of the emotions stemming from the wilderness. And the three musicians act like one, in full accordance with the vibration of the world.

Second part :
Some like walking in the shadow. But don’t be mistaken : Sophia Domancich’s talent is recognized at the highest level, first as a classically trained pianist, then for her involvement in most of the essential forms of improvised music since the end of the 70’s. Here, she will play with the fine drummer Simon Goubert, her longtime companion. An invitation to explore new lands, as true creators always do, but here in a strangely familiar way. The magic of the duo !

 

Billetterie Parfum de Jazz

Vente de billets en ligne

Dans la journée

17h00
La-Garde-Adhémar
Salle de garde
Maison Perrin-Vidoz
Conférence
Ella Fitzgerald, la diva du jazz
par Pierre-Henri Ardonceau
Entrée libre

En savoir plus ...

On a fêté en 2017 le centenaire de la naissance d’Ella Fitzgerald (décédée en 1996). Surnommée « The First Lady of Swing », sa célébrité mondiale dépassait largement l’univers du jazz. La pureté de sa voix et ses incroyables capacités d’improvisation (en particulier, par l’utilisation du scat : improvisations en onomatopées) ont fait d’Ella une figure emblématique du jazz vocal.
 

 

18h00
La-Garde-Adhémar
Place du village

Jazz au village
Lise Bouvier « Playadd » Quartet

En savoir plus ...

Lise Bouvier et ses compagnons, ensemble depuis bientôt 10 ans, ont su tisser des liens d’amitié par-delà les qualités professionnelles qui les unissent. Reprises de standards, détournements de thèmes, arrangements (ré-)inventés, compositions originales… Dans le sillage de la chanteuse / flûtiste, un voyage rempli d’énergie et de swing à travers la galaxie du jazz, sans exclure la visite de l’une ou l’autre planète voisine.

After almost ten years together, the quartet has managed to be much more than four : one ! And they like sharing their communicative sense of pleasure to take their audience on a journey through the galaxy of jazz, not excluding one or two side visits to neighbouring planets.

Lise Bouvier : voix ; Rémi Bioulès : piano ; André Larcher : basse électrique ; Michel Martel : batterie


Entrée libre